Nous en avons déjà parlé, la décoration d’intérieur est souvent affaire de compromis. Le premier compromis, c’est malheureusement souvent le budget, ça semble évident. Mais on compose également avec les personnes avec qui on vit et le lieu où l’on vit.

Un jeune couple trentenaire citadin ne vivra pas de la même façon qu’une grande famille installée en rase campagne avec enfants et animaux de compagnie.
De fait, mes propositions s’adapteront nécessairement à leurs modes de vie.


A travers ces quelques pages, je vous invite à visiter mon chez moi

Entrez dans ma sombre petite maison en pierre ! Mitoyenne de deux côtés, en ras de propriété sur le troisième, j’ai, ce que l’on appelle, un bien atypique. C’est cette maison qui est à l’origine de mon travail de décoratrice d’intérieur, et même si, avec tout un tas de si, on ne l’aurait pas faite comme ça, on y est bien.


On, c’est moi et les deux poilus avec qui je partage mon quotidien.

Le plus barbu des deux aime les espaces chaleureux, les objets utiles et est plutôt frileux en matière de couleurs, alors que personnellement, je suis amoureuse des couleurs, des futilités et des espaces hétéroclites.
Il a beaucoup de mal avec le concept du « c’est joli, ça sert à quoi ? »… Et ensembles, pour notre bien-être à tous deux, nous avons établi une « clause objets ». Le nombre d’objet déco est toujours le même : si j’installe quelque chose, je dois retirer quelque chose.
Bon, parfois, je triche.

Quant au plus souple des deux, celui qui parvient à se gratter l’oreille avec ses pieds, il a justement la fâcheuse manie de ne pas se les essuyer en entrant dans la maison… Et ses poils, ses poils !!!

Bref, je compose avec notre budget, nos savoir-faire, mes poilus, mes envies…. et les mues d’un Husky de Sibérie.

Au travers de ces pages, je vous invite à faire un tour dans l’univers de Georgette MagritteS. Venez me découvrir. Cliquez sur mes photos. Naviguez dans mon blog déco. Voyagez dans ma folie douce,